Les ruines de Castel Nuovo | Châteauneuf-Villevieille

Les ruines de Châteauneuf-Villevieille

Si, sur les sentiers menant au mont Macaron, aujourd’hui c’est le paradis, cela n’a pas toujours été le cas. Le village replié de Châteauneuf-Villevieille a subi au VIe siècle de nombreuses invasions de Sarrasins et de Lombards. Alors, pour s’en protéger, un bourg fortifié a été construit, plusieurs décennies durant. Mais faute de commodités et d’accès facile à l’eau pour leurs cultures, les habitants l’ont progressivement et définitivement déserté au XVIIIe. Le Castel Nuovo et ses remparts sont édifiés à 520 mètres d’altitude. C’est sur leurs ruines que nous marchons aujourd’hui, sur les conseils de la blogueuse niçoise, Laurie. Elle a ce don pour dégoter des balades plus merveilleuses les unes que les autres. Le sommet du mont Macaron, lui, culmine à plus 800 mètres.

La petite chapelle Saint-Joseph est le point de départ de l’aventure !

Amoureux de pierres et de nature

Allez-y bien chaussés, car les chemins, évidemment, sont escarpés : le paradis, ça se mérite un brin quand même !

C’est donc un labyrinthe caillouteux et bancal qui vous attend si vous êtes amoureux de nature sauvage et de vieilles pierres. Nul doute qu’elles racontent les époques sans pitié durant lesquelles la région provençale a connu des heures sombres entre massacres et esclavage.

Des bénévoles en action

Le site demande une grande prudence, ne tentez pas le diable, les ruines et les lieux sont d’évidence instables et irréguliers. Assurément, dans ce dédale à plusieurs niveaux, les enfants devront tenir la main de leurs parents.

De courageux bénévoles œuvrent à la restauration de ce patrimoine classé depuis 1939.

Déambulation bucolique

Ainsi, la vadrouille peut durer des heures, surtout si, comme moi, vous vous arrêtez tous les quatre pas pour respirer les flagrances du maquis, photographier les papillons ou observer les abeilles. Ou encore si vous rêvez d’installer votre chambre à coucher dans une pièce imaginaire avec fenêtre et vue sur la vallée.

En effet, la nature s’est enracinée confortablement.  Une ribambelle d’insectes au bourdonnement sonore et à l’agilité remarquable chatouillent la flore saxicole, colorée et luxuriante. Ici, c’est certain, aucun bruit ne vient couvrir cette polyphonie poétique, et ça fait un bien fou. Seul le vent léger vient caresser les cistes, nigelles, genêts, le thym farigoule et autres fleurs méditerranéennes…

Horizon à perte de vue

Sans conteste, la vue panoramique est à couper le souffle. Une fois là-haut, c’est bien le moment de se relaxer un peu. C’est l’occasion de mettre en pratique nos exercices de sophrologie qui nous permettent sans résistance aucune de recharger nos batteries !

Une grande prairie pour pique-niquer

Alors, n’oubliez pas d’emporter un pique-nique, un livre, un ballon ou de quoi faire une pétanque ! Un grand espace plat et de nombreux arbres vous permettront de finir cette exploration épique par un déjeuner sur l’herbe.

L’endroit est sublime, vous l’aurez compris.

Les ruines de Châteauneuf-Villevieille apportent beaucoup à l’environnement.

Le 9 juin 2019, la municipalité organise la fête des ruines. L’occasion rêvée de découvrir le site. Voici le programme des festivités :

– De 10 h à 17 h, vente de produits artisanaux, animation pour les enfants, présence d’animaux, exposition de voitures anciennes.

– À 11 h, messe de Pentecôte à la petite chapelle.

– Puis, à 14 h, initiation de danses avec le groupe Lu Barbalucou et un concours de boules en doublette.

– Jam session, séance de musique improvisée, à 17 h.

« Pas besoin de réserver ni d’amener son matériel, tout sera prêté, il suffit de monter sur scène, de jouer, de partager, c’est l’esprit de faire un bœuf entre amis. »

Plus de 300 pans-bagnats préparés par les bénévoles vous permettront de vous restaurer midi et soir. On y va, à cette douzième édition de la fête des ruines de Châteauneuf-Villevieille, organisée par l’association Casternou en Festa ?

 

Coralie RAVARY

Merci à Monsieur le Maire de Châteauneuf-Villevieille, Edmond Mari, qui suite à la lecture de mon article, m’a fait transmettre le guide de la commune « sentier de découverte du Mont-Macaron ». Il répond à de nombreuses questions que je me posais sur le patrimoine, la flore, la faune et la géologie des lieux.

 

Retrouvez toutes mes photos sur Instagram @carnet_de_coralie et faites-moi part de vos commentaires.

Suivez aussi @vivre.nice pour découvrir les plus belles balades de la région Paca.