Lecture Nature – Les coccinelles – 2

Lecture Nature – Jour 2

Lecture Nature est une série de textes courts pour les enfants (et pour les plus grands, évidemment).

Une lecture accessible qui permettra de se familiariser facilement avec les petites bêtes qui nous entourent, d’apprendre à les observer et finir par les aimer… malgré toutes les idées reçues depuis notre enfance (et imaginées parfois par nos parents, si, si…).

Je suis intervenante à l’école, en faveur de la biodiversité, et j’ai dû annuler mes interventions — Vergil et les insectes — des prochaines semaines en raison de la pandémie du Covid-19 et des mesures gouvernementales nécessaires au fléchissement de l’épidémie : la fermeture, entre autres, des établissements scolaires.

Respectez bien toutes les consignes. N’encombrez pas les hôpitaux. Mieux vaut rester chez soi que de se retrouver dans une chambre d’hôpital de 20 m2. Il y a plein de choses à faire à la maison et à découvrir dans les jardins. Pour ceux qui n’en ont pas, j’ai prévu ces petites lectures rapides.

Aujourd’hui, pour cette Lecture Nature numéro 2, nous allons voir les coccinelles. Ce sont des coléoptères et les coléoptères représentent 40 % de l’ensemble des insectes.

Lecture Nature – Les coccinelles

Aujourd’hui nous n’allons parler que de la coccinelle à 7 points. J’en ai vu quatre dimanche dans mon jardin et je les ai photographiées alors qu’elles se faisaient dorer au soleil. Ce premier soleil de printemps, celui qui commence à bien chauffer l’air et permet à la nature de se réveiller.

La petite coccinelle que l’on voit sur cette photo est adulte et vient de passer tout l’hiver bien au chaud sous une écorce d’arbre ou une pierre… Elle sort parce que les jours sont meilleurs et qu’il va falloir penser à se reproduire et pondre ! Alors la voilà à la recherche d’un partenaire !

 

Un abri pour les coccinelles

Ce n’est pas compliqué d’aider les coccinelles à rester dans votre jardin ! Regardez ce qu’il faut faire :

Vous ne voyez rien ? Mais si, à même la terre, j’ai déposé une écorce d’arbre et j’ai ajouté des pierres et galets pour elles ou d’autres petits insectes qui aiment aussi se réfugier dans les cachettes !

C’est tout ! Vous pensez que sauver la nature est compliqué ? Mais non ! Les insectes ne sont pas difficiles, ils aiment juste bien se cacher, pour qu’on les laisse tranquilles ! Préparez-leur un petit carré où vous déposerez des écorces et des pierres. Moi, je mets toujours des pierres avec des petits trous… N’oubliez pas de planter autour tout un tas de fleurs.

Au mois d’avril, sur une feuille de préférence remplie de pucerons, les coccinelles vont pondre des petits œufs blancs, légèrement orange. Quelques jours plus tard, une larve moche comme un pou va en sortir. Vous voulez voir le monstre ???

 

Ce n’est pas parce qu’on est laid qu’on n’est pas efficace ! La larve de la coccinelle mange plus de pucerons que l’imago. L’imago, c’est l’insecte final, l’insecte adulte.

Déjà, elle a ses trois paires de pattes ! Ensuite elle va grossir parce qu’elle est très gourmande et muer (se transformer) en une nymphe immobile plusieurs longs jours, durant lesquels elle vit sur ses réserves et ne se nourrit pas. C’est un peu le même fonctionnement que le papillon, 4 étapes pour un insecte ! Voici la nymphe :

 

Après cette étape, la coccinelle va se libérer la tête en avant, mais elle ne sort pas toute rouge. Elle est d’abord jaune, et en séchant au soleil ses points vont apparaître et sa couleur, foncer ! Quelle magie ! Comme c’est beau à voir ! Vous pouvez observer ça dans votre jardin très facilement, il suffit juste d’être patient.

Bon aujourd’hui, on a appris trois mots : nymphe, larve, imago.

Défi du jour

Le défi du jour est d’ouvrir un répertoire Nature. Et d’y noter tous les mots nouveaux.

Vous vous souvenez ? Plus on comprend, mieux on aime.

Ah oui ! Dernière chose, la coccinelle à 7 points vit 3 ans. La vie des insectes est courte. C’est une raison suffisante pour leur laisser la vie sauve !

À bientôt !

 

Coralie RAVARY

Le bonus du jour, c’est cette vidéo sur la balade d’une coccinelle à 7 points !