Lecture Nature – Les oiseaux du jardin –

Lecture Nature – Jour 4

Lecture Nature est une série de textes courts pour les enfants (et pour les plus grands, évidemment).

Une lecture accessible qui permettra de se familiariser facilement avec les petites bêtes qui nous entourent, d’apprendre à les observer et finir par les aimer… malgré toutes les idées reçues depuis notre enfance (et souvent imaginées par nos parents, si, si…).

Je suis intervenante à l’école, en faveur de la biodiversité, et j’ai dû annuler mes interventions — Vergil et les insectes — des prochaines semaines en raison de la pandémie du Covid-19 et des mesures gouvernementales nécessaires au fléchissement de l’épidémie : la fermeture, entre autres, des établissements scolaires.

Respectez bien toutes les consignes. N’encombrez pas les hôpitaux. Mieux vaut rester chez soi que de se retrouver dans une chambre d’hôpital de 20 m2. Il y a plein de choses à faire à la maison et à découvrir dans les jardins. Pour ceux qui n’en ont pas, j’ai prévu ces petites lectures rapides.

Les oiseaux 

La lecture n°4 est pleine de plumes ! On va parler des petits oiseaux…

Et pour sauver les oiseaux du jardin, les entendre chanter tous les matins, j’ai une solution. Si, si, ça marche, j’ai essayé chez moi ! En une année, j’ai doublé le nombre d’oiseaux dans mon jardin ! Il faut dire, qu’on a fait quelques travaux d’aménagement, des choses très simples : self-service ouvert 7 jours sur 7, distributeur gratuit de bonnes graines, nids douillets dans les arbres feuillus, eau à la fontaine à volonté avec possibilité de jacuzzi… bref, un terrain 5 étoiles 365 jours par an !

Quel bonheur d’accueillir tous ces petits pioupious chez nous ! En voici quelques-uns en photo.

Voici une mésange charbonnière avec son masque de Zorro !
Un étourneau sansonnet à la recherche de son groupe de copains
Vu ! Le petit moineau sort du distributeur !
Un autre distributeur à graines !

Le programme des oiseaux

Moi, ce que j’aime par-dessus tout, c’est le chœur de l’aube (si vous avez 5 minutes de plus, allez lire mon article). J’ai la chance de me lever très (très) tôt le matin, et de ne jamais rien rater ! Ça vaut toutes les séances de méditation, croyez-le bien ! Vous devriez essayer… Le chœur de l’aube, c’est le chant des oiseaux avant le lever du jour. Ils nous racontent leur vie, leurs amours, leur combat pour leur territoire. C’est à celui qui aura le plus de voix.

Voici l’emploi du temps d’une journée pour un oiseau :

Si vous savez attirer les oiseaux dans votre jardin, vous assisterez à tout ça ! De 6 heures à 20 heures au début du printemps, et de 5 heures à 22 heures, l’été.

Surtout, gardez des haies et des arbres pour qu’ils puissent se cacher.

Donnez à boire et à manger. L’eau doit être changée souvent et les graines seront de bonne qualité. Évitez le pain, le riz qui gonflent dans leur petit estomac. Donnez du millet, des graines de chanvre et de tournesol, des cacahuètes (surtout pas salées, ce n’est pas l’apéro !).

Si votre maison devient un refuge, les oiseaux resteront pour toujours.

Très vite, vous pourrez les observer et les écouter.

Si vous voulez le même, aménagez un peu votre jardin. C’est un geai des chênes. Magnifique, non ?

 

Non, non et non aux pesticides !

Ceux qui ont eu la chance d’accueillir Vergil dans leur classe à l’école, savent à quel point lui et moi détestons les pesticides. Pourquoi ? Aucun animal sauvage ne peut vivre sans son milieu naturel… C’est l’histoire de la vie, le cycle éternel, ça vous rappelle quelque chose ?

Il faut protéger tout l’écosystème, car si un maillon meurt, toute la chaîne naturelle s’écroule… Les fleurs sont fécondées par les pollinisateurs, les plantes nourrissent les herbivores (ou phytophages) et eux nourrissent les carnivores. Les crottes des animaux nourrissent des petites bêtes, qui elles nourrissent la Terre pour que les plantes poussent plus vite… En fait, tout le monde nourrit tout le monde, mais si les pesticides s’en mêlent, c’est la disparition totale de l’équilibre et la mort de tous !

Il faut empêcher ça !

S’il n’y a plus d’insectes ni de ver de terre, il n’y aura plus d’oiseaux non plus. S’il n’y a plus de limaces, il n’y aura plus de hérissons.

Bref, la belle vie c’est sans les pesticides ! Un jardin naturel accueille tout le monde. Si l’on aime la nature, on la laisse tranquille.

Défi du jour : fabriquer un nichoir avec maman ou papa qui sont peut-être avec vous en ces moments de confinement.

Et si vous n’avez pas de jardin, pensez à mettre quelques graines sur le rebord de votre fenêtre.

Je vous souhaite une bonne journée.

N’hésitez pas à vous abonner à mon compte instagram et à me dire ce que vous pensez de ces petites lectures quotidiennes.

18 mars 2020

@Carnet_de_Coralie

@Vergil.et.les.insectes

 

Coralie RAVARY

 

Les mots nouveaux du jour à noter dans votre beau répertoire sont : chœur de l’aube, phytophages, pesticides.